Biotechnologies

En quoi les biotechnologies blanches vont-elles révolutionner l’industrie et comment ARD y contribue ?

Biotechnology - labo 1

développement de procédés industriels

Nées de la rencontre entre la science du vivant et les technologies, les biotechnologies impactent aujourd’hui tous les secteurs d’activités. Parmi elles les biotechnologies blanches, qui permettent de fabriquer des composés chimiques à partir de substrats végétaux et de l’utilisation de micro-organismes à l’échelle industrielle. Acteur majeur du développement des biotechnologies industrielles depuis plus de 20 ans, ARD met en œuvre des bioprocédés innovants pour permettre le déploiement de nouveaux produits sur le marché.

Qu’entend-on par biotechnologies blanches ?

L’utilisation de microorganismes (levures, bactéries, champignons) pour la fabrication de certains produits est un processus bien connu. Il aura fallu attendre la naissance et le développement de la biologie moléculaire et de la microbiologie industrielle pour étendre ces processus naturels à des secteurs d’activités plus vastes. L’application des biotechnologies couvre en effet des domaines très variés. A chacun d’eux est appliquée une couleur afin de les différencier : la biotechnologie verte (principalement l’agriculture par la modification génétique des plantes), la biotechnologie rouge (dans le domaine de la santé par la production de molécules destinées au secteur de la pharmacie), la biotechnologie bleue principalement représentée par les produits de la mer comme les macro et microalgues, et enfin les biotechnologies blanches. Celles-ci utilisent les propriétés naturelles de synthèse des micro-organismes via le procédé de fermentation sur des substrats pour produire à grande échelle de nombreuses molécules. La biotechnologie blanche permet donc de nombreuses applications industrielles telles que la fabrication de biocarburants, de substances chimiques utilisées en chimie verte, dans l’agroalimentaire, la pharmacie ou encore les solvants.

Les biotechnologies blanches au carrefour de la bioéconomie et de l’économie circulaire

De très nombreux produits chimiques sont dérivés à base de pétrole. Dans un contexte de réchauffement climatique et d’une augmentation du carbone fossile dans l’atmosphère, l’utilisation du carbone renouvelable se présente comme une véritable alternative durable d’un point de vue économique et écologique.
En effet la biotechnologie blanche permet, à partir de carbone renouvelable principalement les sucres et les corps gras, d’utiliser les capacités des micro-organismes à produire de nouvelles molécules ou de substituer des molécules produites par voie chimique. Ce carbone utilisé n’est donc plus d’origine fossile mais renouvelable, facilement accessible grâce aux plantes, et pratiquement inépuisable.

ARD, l’accélérateur des biotechnologies blanches

Implanté au cœur de la bioraffinerie de Pomacle/Bazancourt dans la Marne, ARD joue pleinement son rôle d’acteur de la bioéconomie. Le laboratoire de biotechnologie est le premier maillon d’une chaîne destinée à l’identification puis à la production de molécules d’intérêt. La fermentation et la purification, ainsi que le suivi analytique des molécules biologiques produites par les micro-organismes, sont ensuite maîtrisées par les services compétents d’ARD afin de produire les produits désirés.
Fort de sa maîtrise des bioprocédés, de son expertise en microbiologie industrielle et de ses ressources humaines expérimentées, ARD exploite les molécules actives des plantes au service d’une industrie plus respectueuse de l’environnement.